Doula ?

Quand je dis que je suis accompagnante en périnatalité ou doula, les gens me demandent ce que c’est. J’ai donc trouvé judicieux de faire un article pour expliquer en quoi cela consiste.


Qu’est-ce qu’une doula ?


Ce mot vient du grec et veut dire « servante ». Il ne faut pas l’entendre comme employée ou esclave mais plutôt « au service ». Une doula est une femme qui est au service d’une autre femme, qui lui apporte du soutien, de l’aide… Une doula va venir accompagner la femme dans ses moments importants.  Elle sera là pour les ménarches (premières règles), pour la grossesse, l’accouchement, le post-partum, la ménopause… Il existe aussi des doulas spécialisées dans l’accompagnement de la mort et du deuil.


Quelle est la différence entre une doula et une sage-femme ?


Et oui, on peut se poser la question puisqu’elles interviennent toutes les 2 aux mêmes moments dans la vie d’une femme.
La différence majeure c’est qu’une sage-femme est une professionnelle médicale, elle donne des soins, pratique des actes, comme un accouchement, une pose de stérilet… Elle est remboursée par la sécurité sociale. Elle a fait 5 ans d’études avec de nombreux stages. Elle est LA spécialiste médicale de la vie des femmes.
La doula n’est pas une professionnelle médicale mais une professionnelle de l’accompagnement. Elle n’est pas là pour faire mais pour être à côté de la femme. Elle participe au bien être, elle ne juge pas, elle écoute, elle aide à vivre les passages. La doula n’est pas là pour faire à la place, ni pour donner une multitude de conseils ou d’injonctions. 


Doula et grossesse


C’est le plus souvent à ce moment là qu’une femme fait appel à une doula. La plupart des doulas sont formées pour accompagner les grossesses. 
La doula sera là pour accompagner et soutenir la femme dans ce moment si particulier de sa vie. Elle sera à son écoute et aussi à celle de sa famille. Elle pourra également vous accompagner aux rendez-vous médicaux, elle vous aidera à rédiger votre projet de naissance et projet de post partum. Elle sera l’interlocuteur pour le co-parent, pour l’aider à trouver sa place le jour de la naissance…


Doula et accouchement


Qu’on se le dise tout de suite, la doula ne peut pas remplacer la sage-femme. C’est particulièrement le cas pour une naissance à la maison. Si vous n’avez pas de sage-femme AAD (Accouchement Accompagné à Domicile) près de chez vous ou qui accepte de vous suivre, ce n’est pas la doula qui pourra le faire. Elle n’a pas les compétences médicales et ni les responsabilités légales. 
Par contre, avoir une doula près de soi lors de la naissance peut tout changer, même à l’hôpital !
Avec le lien tissé tout au long de la grossesse avec votre doula, elle vous connait bien mieux que la sage-femme que vous voyez pour la première fois en arrivant aux urgences de la maternité. Elle connaît votre projet de naissance et pourra soit en être garante si vous êtes seule soit aider le papa à le porter. Elle pourra vous aider à l’aide du rebozo, vous masser, vous accompagner dans les vagues des contractions… Contrairement à l’équipe médicale présente, elle ne sera là que pour vous et pas tout un service. Vous avez donc l’assurance d’avoir toujours quelqu’un près de vous. Bien sûr elle ne fera rien qui gênera le travail du service hospitalier. 
Et si c’est à la maison, elle sera l’alliée de votre sage-femme. Elle pourra aider de la même façon qu’à l’hôpital par le rebozo, les massages… Mais elle pourra aussi être présente pour les aînés, faire quelques encas, de la tisane et maintenir la température de la piscine d’accouchement  (ça sent le vécu !)


Doula et post partum


Elle pourra bien sûr être très présente lors des premiers temps avec votre bébé ! Elle vous aidera pour la mise en place de l’allaitement, vous aider à faire un peu de ménage, faire de la cuisine, vous aider avec les aînés, s’occuper de bébé pendant que vous prenez une douche ou faites une sieste et surtout vous écouter ! C’est souvent à ce moment là où la femme a l’impression de ne plus exister, l’entourage étant tourné vers le bébé. 
Bien sûr ce que j’avance là dépend de la doula. Certaines ne garderont pas vos enfants, d’autres ne sont pas douées en cuisine...


La formation des doulas


Il n’existe pas de formation officielle pour les doulas. C’est un métier qui n’est pas reconnu par l’état. Certaines n’ont pas de formation, elles sont mères et décident d’accompagner d’autres femmes dans la maternité. C’est ce qui se fait depuis que l’homme est homme !
Maintenant c’est vrai qu’une formation est un vrai plus. Etant infirmière et ayant travaillé en pédiatrie et en périnatalité, j’aurai pu choisir de me dire doula sans passer par une case « école ». Et je ne regrette pas d’avoir choisi de me former avec LBDC Formation. C’est important de recevoir l’enseignement de celles qui font ça depuis plusieurs années, d’avoir des informations vérifiées et validées scientifiquement (pas celle de la cousine Agathe qui a entendu le récit d’accouchement de sa voisine). J’ai appris beaucoup de choses sur la grossesse, la naissance, l’allaitement et maintenant sur l’accompagnement parental que je n’avais jamais vu dans mes études d’infirmière ni même au cours de ma carrière.


Je suis une doula à domicile


J’ai pour le moment choisi de ne pas avoir de local pour recevoir mes clients. Je préfère intervenir à domicile et c’est souvent très apprécié ! Cela évite les déplacements souvent fatiguant pendant la grossesse, surtout à la fin. Et c’est aussi plus facile quand bébé est là ! 
Alors c’est une logistique à avoir, j’arrive avec tous mes sacs, pour les ateliers de portage ou de massages bébé. Le plus impressionnants est quand nous venons avec Manon de Familles Lumineuses pour une rituel féminin avec le rebozo ! Mais cela vous permet aussi de rester dans votre bulle après au lieu de reprendre votre voiture pour rentrer chez vous. 


Vous pouvez retrouver mes offres en suivant ce lien.

 

Photo : Susana Cruz Photographie